Accueil Must Read Black-out des médias sociaux : Facebook perd 40 milliards de dollars

Black-out des médias sociaux : Facebook perd 40 milliards de dollars

35
0

Le black-out des réseaux sociaux, un événement hors du commun, n’est pas passé inaperçu. Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger étaient tous de nouveau opérationnels après une fermeture de six heures. Une demi-journée a suffi à mettre en émoi une grande partie de la population mondiale, y compris M. Zuckerberg.

Outre un accès extrêmement lent et, dans la plupart des cas, impossible, de nombreux messages d’erreur sont apparus dans l’application ainsi que sur la version web des réseaux.

“Nous présentons nos plus sincères excuses aux personnes touchées par l’interruption des services Facebook. Nous rencontrons des problèmes de réseau et les équipes travaillent aussi rapidement que possible pour déboguer et rétablir le service”, a déclaré hier Mike Schroepfer, directeur technique de Facebook.

Si la panne des médias sociaux a été un moment de partage et de convivialité pour des millions d’utilisateurs, qui ont été contraints de “revenir 15 ans en arrière”, il n’en va pas de même pour de nombreuses entreprises. Il suffit de penser à toutes ces entreprises qui utilisent Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger pour communiquer avec leurs clients, vendre leurs produits, faire de la publicité et bien plus encore. Une stratégie omnicanale, dans ce cas, aurait diminué le risque de dépendre de Facebook.

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a utilisé la plateforme pour s’excuser de la panne des médias sociaux : “Facebook, Instagram, Whatsapp et Messenger sont de retour en ligne. Je suis désolé pour la panne d’aujourd’hui – je sais à quel point vous comptez sur nos services pour rester en contact.”

En outre, Santosh Janardhan, vice-président de Facebook chargé de l’ingénierie et de l’infrastructure, a publié des excuses sur sa page, révélant que la cause de la panne a affecté de nombreux outils et systèmes internes que Facebook utilise dans ses opérations quotidiennes, ce qui a compliqué les tentatives de l’entreprise de diagnostiquer rapidement le problème et de le résoudre.

Il s’agit de la pire panne de l’entreprise depuis 2008, qui a fait perdre à Facebook près de 40 milliards de dollars de valeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici