Accueil Must Read Google sanctionné par la France pour abus de pouvoir

Google sanctionné par la France pour abus de pouvoir

54
0
Photo by Alex Dudar on Unsplash

L’Autorité de la concurrence a infligé une amende de 220 millions d’euros à Google dans le cadre d’une affaire liée à l’auto référencement sur le marché de l’adtech. Le régulateur a un effet reconnu un abus par Google de sa position dominante sur le marché des serveurs d’annonces pour les éditeurs de sites web et d’applications mobiles.

L’affaire portait sur Google Ad Manager, la plateforme de gestion des annonces en ligne de Google destinée aux grands éditeurs, qui a été jugée comme coupable de favoriser son propre marché d’annonces en ligne, Google AdX, où les éditeurs vendent des espaces aux annonceurs en temps réel.

Ad Manager fournissait en fait des données stratégiques, telles que les prix des offres gagnantes, à AdX, qui à son tour, bénéficiait également d’un accès privilégié aux demandes formulées par les annonceurs par le biais des services publicitaires de Google.

Google n’a pas contesté les faits et a plutôt proposé un accord, qui comprend certains engagements d’interopérabilité de sa part.

L’Autorité française de la concurrence a déclaré avoir accepté les engagements proposés par Google pour régler l’affaire, notamment celui de ne pas permettre à AdX d’utiliser les offres de ses rivaux pour améliorer ses propres offres et celui de fournir à ses compétiteurs un accès égal aux données relatives aux enchères publicitaires, rapporte le Wall Street Journal.

“La décision de sanctionner Google revêt d’une importance particulière car c’est la première décision au monde à se concentrer sur le processus complexe d’enchères algorithmiques sur lequel repose le commerce des annonces en ligne”, a déclaré Isabelle de Silva, présidente de l’Autorité de la concurrence.

Elle a ajouté que le montant de l’amende a été réduit à la suite de la proposition d’accord, mais n’a fourni aucune autre information.

Si les engagements promis par Google ne sont contraignants qu’en France sur une période de trois ans, cela peut nous donner un indice sur les mesures que l’entreprise prendra pour répondre aux plaintes de ce type déposées dans d’autres pays.

Il y a quelques semaines, Google a également été sanctionné par les autorités antitrust italiennes pour abus de pouvoir sur le marché des applications mobiles, dans une affaire concernant la plateforme Android Auto.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici